07-06-2021   |    Articles

5 effets du jeûne intermittent sur votre corps

5 EFFETS DU JEÛNE INTERMITTENT SUR VOTRE CORPS

Auteur : Flavye Borys (équipe PHT) ; lecture 5 minutes

Appelé aussi fasting, le jeûne intermittent est de plus en plus adopté par les personnes soucieuses d’équilibrer alimentation et bien-être. De par ses nombreux avantages et bienfaits sur le corps, c’est un mode de vie qui s’avère intéressant s’il est réalisé dans les bonnes conditions.

Jeûne intermittent



🔍  Qu'est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent alterne période de jeûne et période de repas. Contrairement au jeûne classique, le fasting nous autorise à manger mais sur une période plus courte dans la journée. Il s’agit de mettre son système digestif plus longtemps au repos. 

Il existe plusieurs méthodes différentes de jeûne intermittent mais la plus courante et facile à adopter est celle du 16/8. On jeûne pendant 16h et on mange pendant les 8h restantes de la journée. Classiquement, vous prendrez votre premier repas à 12h et le dernier à 20h. Ou 13h-21h, 11h-19h, bref, la méthode du 16/8 reste flexible et s’adapte à vos envies. 

 

Adopter le fasting, c’est changer son alimentation et son mode de vie, pour un corps généralement en meilleure santé. Mais quel effet a réellement le jeûne intermittent sur notre corps ? 


    1. Il permet un nettoyage complet du corps

 

C’est un phénomène appelé autophagie. L'autophagie est une forme de nettoyage cellulaire. Au repos pendant 16 heures, sans rien à digérer, le corps en profite pour se purifier et régénérer les cellules mortes. Les cellules s'auto-réparent et enlèvent tout ce qui est endommagé ou non nécessaire. 

Durant la période de jeûne, les taux d’insuline et de glucose dans le sang diminuent, ce qui va permettre l'activation du mécanisme d'autophagie au niveau du foie. Notre corps va ainsi se débarrasser des molécules qui ne sont pas correctement formées ou dysfonctionnelles.

 

    2. Il régule la sensation de faim et de satiété

 

Des chercheurs ont constaté une baisse de la sécrétion de ghréline, l'hormone qui stimule l'appétit, après un jeûne de 18 heures. "À la fin des 8 heures (créneau consacré aux repas), on se sent naturellement à satiété et on a généralement faim après 16 heures de jeûne." (Dr Chauchard). 

Un meilleur équilibre entre la sécrétion de ghréline et celle de leptine (hormone de la satiété) pourrait expliquer cette régulation. Mais pour que cela fonctionne, il est toutefois préférable de manger à heures fixes. Installez donc une routine pour vos repas, dans le créneau des 8h !


 Alimentation healthy


     3. Il booste notre énergie

 

On a souvent peur de manquer d'énergie ou d’être fatigué si l'on mange moins. C'est en réalité tout l'inverse ! Cela n’a rien de surprenant, quand on voit la quantité importante d’énergie qui est dépensée par le corps pendant la digestion. Pendant la période de jeûne, tous ces mécanismes liés à l'action de se nourrir sont mis sur pause. Ainsi, quand on met son appareil digestif au repos pendant plusieurs heures, on s’économise et on gagne en énergie.

 

     4. Il stimule notre métabolisme

 

Plus longtemps le corps ne sera pas alimenté, plus il va puiser dans les réserves de tissu adipeux. En effet, 8 à 12h après le repas, une fois que nous avons utilisé toute l’énergie provenant des glucides (glycogène), le corps se met à utiliser notre masse grasse comme source d’énergie principale. Durant la phase de jeûne, le métabolisme fonctionne donc à son maximum.

Le corps va produire de la noradrénaline, une hormone du stress qui pousse à agir pour trouver de la nourriture. C’est ainsi que l’organisme va libérer notre graisse stockée et s’en servir comme énergie.

 

     5. Il réduit les ballonnements 

 

Le jeûne donne à vos intestins la chance de se reposer avant de redémarrer. En effet, votre système digestif n’aura pas à gérer des effets inconfortables tels que des gaz ou des ballonnements. En jeûnant, on laisse ainsi le microbiote se recharger, ce qui améliore le parcours digestif.

 

Bienfaits du fasting


🔍  Bonnes pratiques pour un fasting efficace 

 Ces effets sont réels lorsque le jeûne est bien réalisé

Il est important de bien s’hydrater tout au long de la journée, avec des boissons basses calories. Durant la phase de jeûne, les boissons non sucrées seulement sont autorisées : thé, café ou eau.

 

Généralement, dans le cadre du 16/8, on décale le petit-déjeuner au goûter. Attention toutefois à ne pas se laisser aller ! Manger sur une courte période ne veut pas dire se jeter sur son frigo à midi, ni sur les snacks ou les fast-food. Veillez à manger sain, équilibré et complet, jusqu’à satiété. Le but étant de réduire l’apport calorique sur la journée, et non l’inverse. 


🔍  Le jeûne intermittent n'est pas fait pour tout le monde !

Attention, si cette méthode s’avère bénéfique pour beaucoup, elle ne l’est pas pour tout le monde. 

Le jeûne intermittent est fortement déconseillé chez les femmes enceintes ou qui allaitent, chez les enfants, les personnes souffrant d’ALD (affection de longue durée), de troubles du comportement alimentaire ou de dénutrition (dont nous aborderons le sujet prochainement sur PHT). 

Dans tous les cas, l’avis d’un médecin ou diététicien-nutritionniste est fortement recommandé avant de commencer un jeûne intermittent, peu importe la méthode utilisée. Également, laissez à votre corps le temps de s’habituer et allez-y pas par pas. Inutile de se frustrer ! 

 


Le jeûne intermittent a de nombreuses vertus chez les personnes en bonne santé. Commencez par l’adopter la semaine ou le week-end, pour observer les changements en vous et pourquoi pas, en faire un mode de vie sur le long terme !

 


Sources : « 5 bonnes raisons de tenter le jeûne intermittent » - Top Santé

«Le jeûne intermittent 16/8 : bienfaits et mode d’emploi » - Huvii

 



#L'Equipe PHT
 Logo de Pro Health Tribe

Dans la même catégorie

electrocardiograme PHT
+
Comprendre le trouble du spectre de l'autisme

COMPRENDRE LE TROUBLE DU SPECTRE DE L'AUTISMEAuteur : Anne-Sophie Corree ; lecture 5 minu...

EN SAVOIR PLUS
+
L'hypnose contre la douleur

L'HYPNOSE CONTRE LA DOULEURAuteur : Flavye Borys (équipe PHT) ; lecture 5 minutesCombattr...

EN SAVOIR PLUS
+
Tout savoir sur la vitamine D

INTÉRÊT DE LA VITAMINE D AU QUOTIDIENAuteur : Guy Chantrieux ; lecture 5 minutesQuelques m...

EN SAVOIR PLUS