19-11-2020   |    Articles

Tout savoir sur les masques chirurgicaux...

TOUT SAVOIR SUR LES MASQUES CHIRURGICAUX !

Auteur G. Chantrieux, ostéopathe, formateur ; lecture 3 minutes.


Vous portez souvent des masques « chirurgicaux » ? vous n’êtes pas professionnel de santé ? Alors voici les 2 seules choses à retenir :

 

- LE CÔTÉ BLEU (ou vert), C’EST DEHORS ! (et donc le côté blanc, c’est dedans…).

- LA BARRETTE SERT A PINCER LE NEZ QUI LUI, RESTE A L’ABRI DANS LE MASQUE !



🔍  Pour tous les jours : 


Si vous utilisez votre masque uniquement pour aller au bureau en dehors de chez vous, sortir, faire vos courses ou promener le chien, alors vous pouvez le garder jusqu’à 8h d’affilée et le laver une fois ou deux raisonnablement (à 60° pendant au moins 30 minutes) avant de le jeter définitivement ! Le masque chirurgical est si performant avec ses 3 couches que même après lavage et porté 8h, il reste plus efficace qu’un masque en tissu… Et cela limitera déjà bien le nombre de masques qui se retrouvent dans la nature, dans la mer, parfois même dans un arbre.


🔍  En milieu médical :


Il n’y a qu’en milieu médicalisé qu’il est obligatoire de le jeter après 4 heures d’utilisation, dans une poche spéciale elle-même jetée dans une poubelle médicale jaune (DASRI), pour une question de perte de capacité électrostatique du tissu filtrant qui se trouve entre les 2 couches externes en polypropylène (cf article en lien ci-dessous). Hors milieu médical, Il doit être jeté dans une poubelle après utilisation, en ne touchant si possible que les élastiques de fixation. 


🔍  De quoi est-il composé ?


Ce tissu capte 95% des micro-particules de 3 microns, mais chargé électriquement (comme le plumeau qui ramasse la poussière) lorsqu’il est neuf, il les capte à 1 micron. Après environ 4 heures de port, avec l’humidité de la respiration et les frottements, sa charge électrostatique disparaît. Le filtre arrête alors uniquement les particules à partir de 3 microns, mais cela bien mieux que la plupart des masques en tissu qui captent, selon la qualité des tissus environ 75% des particules de 3 microns. Les masques chirurgicaux après lavage captent encore plus de 90% des particules.


🔍  Comment le laver ?


Certaines études montrent qu’on peut laver ces masques au moins 5 fois sans problèmes de filtration, d’autres plus récentes qu’ils peuvent tenir 10 lavages et garder une bonne filtration. Néanmoins, il semble raisonnable de ne pas effectuer plus de 1 ou 2 lavages pour le moment, sans études plus poussées. De même, étant composés de plastique sur ses faces extérieures, il n’est pas possible de les repasser. Pour rappel, il faut environ 400 ans à un masque chirurgical pour se dégrader complètement dans la nature.


Cependant, la Direction Générale de la Santé (DGS) en France recommande, début novembre, de ne pas réutiliser ces masques et de les jeter après « usage unique », mais sans préciser combien de temps peut durer cet « usage unique », c’est-à-dire qu’il doit être jeté après avoir été retiré du visage. La DGS précise que des études sont en cours pour vérifier la possibilité de réutiliser les masques chirurgicaux après lavage hors milieu médical.



🔍  Reste le rappel des gestes barrières principaux : 


-Porter un masque dehors surtout en présence de personnes autour de vous et à moins d’un mètre, y compris chez les enfants à partir de 6 ans (voir moins : dès 2 ans en Corée du Sud !) ; masque systématique sur le lieu de travail et dans tout bâtiment

-Garder les distances, plutôt 1m50 (2 pas) qu’un mètre en extérieur, avec quelqu’un qui n’a pas de masque, ne pas se serrer la main ni faire la bise

-Se laver les mains le plus souvent possible (eau + savon ou SHA)

-Désinfecter souvent les surfaces à risque : téléphone mobile, poignées de porte, robinets, toilettes, interrupteurs…


A vous de décider si le masque chirurgical, hors milieu médicalisé, peut être utilisé de manière raisonnée pour vous protéger, protéger votre entourage ainsi que l’environnement.


- - - - - - 


🔍  Sources :


https://www.liberation.fr/checknews/2020/08/14/covid-19-pourquoi-les-masques-jetables-ont-ils-une-face-bleue_1796716?fbclid=IwAR2UEiIBjIUAeL-_knQ926_ICyhVlRPbrLGgeMuiZb2iApqc-v73_AdCeOM


https://www.francebleu.fr/infos/societe/peut-laver-son-masque-chirurgical-1600443367?fbclid=IwAR2K1WQj5NXUBZT6VeF1PtkelEAkvoaQm6vAOIZfpa9Cg5AtC7Z6uDBaYWs


https://www.has-sante.fr/plugins/ModuleXitiKLEE/types/FileDocument/doXiti.jsp?id=p_3192398

https://www.lefigaro.fr/sciences/les-masques-chirurgicaux-sont-lavables-en-machine-assure-l-ufc-que-choisir-20201111


#L'Equipe PHT

Dans la même catégorie

electrocardiograme PHT
+
7 bonnes raisons d'évaluer la coordination respiratoire de vos patients

7 BONNES RAISONS D'EVALUER LA COORDINATION RESPIRATOIRE DE VOS PATIENTS !Auteur G. Ch...

EN SAVOIR PLUS
+
5 signes cliniques caractéristiques d'une entorse costale

5 SIGNES CLINIQUES CARACTERISTIQUES D'UNE ENTORSE COSTALE Auteur G. Chantrieux, ostéo...

EN SAVOIR PLUS
+
Le taping musculaire, une aide précieuse pour les professionnels de la santé !

LE TAPING MUSCULAIRE, UNE AIDE PRECIEUSEPOUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE !Auteur G...

EN SAVOIR PLUS